Le 1° Mai...!

Nos trois compères sont Place de la Fontaine …. juste avant de prendre l’apéritif !...

 Toinon :

« C’est toi Branlaïre, qui a tagué l’entrée du Maire ? »,

Lou rénaïre :

« Si c’est toi, tu peux l’avouer, on ne le répètera pas ! »,

Lou branlaïre :

« J’en suis bien incapable, c’est quoi le Kanak (*) ? »,

Lou rénaïre:

" un Kanak c'est un ami , un frère, un français néo-calédonien ",

Toinon :

« Allons ! Allons ! Ne fait pas l’innocent, on t’a vu ! »,

Lou rénaïre :

« Le Maire va porter plainte à la Gendarmerie, tu seras bien obligé d’avouer ! »,

Lou branlaïre : ( haussant le ton )

« Je ne suis ni coupable, ni capable, je n’ai jamais rien fait de mes dix doigts, c’est pas aujourd’hui que je vais commencer à faire des conneries…… »,

Lou rénaïre :

« Ne te fâches pas mon ami, on taquine ton amitié, on sait bien que tu es loyal et honnête jamais tu n’oserais faire pareille sottise »,

Toinon :

« Le Président de SAZE-AVENIR a condamné fermement  et définitivement cet acte raciste, j’apprécie sa prise de position », 

Lou rénaïre :

« Il dit non au racisme à la discrimination, à l’exclusion et au sectarisme…. Un beau geste ! »

Toinon :

Il dit s’inscrire dans une démarche démocrate et loyaliste ça fait du bien d’entendre ces propos……Et à toi branlaïre…..il te fait rien à toi ! »,

Lou branlaïre : ( songeur )

« Moi ! il me fend le cœur ! …..( à nouveau songeur )………….       

Je pense à mes brebis quand il y a vingt ans, j’étais à Forcalquier, elles avançaient sans un mot, dickou mon brave chien les remettaient dans le bon chemin quand par hasard une d’elles s’égarait »,

Lou rénaïre :

« Tu vivais dans le silence d’une vie de routine, ce temps là est révolu mon ami »,

Toinon :

« Rénaïre à raison, il ne faut plus courber la tête en gardant le silence comme tes brebis, aujourd’hui c’est le vivre ensemble qui est important dans notre République »,

Lou branlaïre :

« C’est vrai mes amis il faut être ouvert aux autres et faire comme nous le faisons, se saluer, se parler, s’estimer même quand on n’est pas d’accord »,

Lou rénaïre :

Ça fait soixante dix ans que Vichy c’est fini ! Nous n’allons pas recommencer à nous taguer dessus !... »,

 (…à suivre)

 (*)Le terme de « kanak » vient de l'hawaïen kanaka signifiant « homme », « être humain » ou « homme libre »

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau