Minuit Chrétien

Lou rénaïre :«  Et Toinon dans tout ça ? »,

Pernin :« Toinon, il chante comme tous les ans la Marseillaise religieuse ! Quand je pense que c’est le curé de Roquemaure qui a fait appel pour écrire ce cantique de Noël, à son ami Placide Cappeau, libre penseur et voltairien, « laÏquard » s’il en est, un proche de la pensée de Condorcet l »,

Nine :« Oui, mais Toinon a une très belle voix de baryton, il chante aussi bien que Roberto Alagna, notre ami »,

Pernin :« j’ai peur de l’eau …Je me tiens loin du bénitier …Mais je sais que c’est le père de l’opéra comique Adolphe Adam qui a crée la musique...., c’est son élève soprano, Emily Laurey qui l’a chanté pour la première fois le 24 décembre 1847 à l’occasion de l’inauguration de la restauration des orgues avec au clavier  Madame Blairôt »,

Lou rénaïre :« blairat Pernin,…Blairat ! »,

Pernin :« Je me suis encore trompé de mamifère ? »,

Lou rénaïre :« Comment peux-tu savoir tout ça, on te voit jamais à l’église ? »,

Pernin : ( un peu soupe au lait,  notre ami haussa le ton ) « Je n’ai pas beaucoup usé mes culottes sur les bancs de l’école libre, moi !…je n’ai pas la télé, moi !... j’écoute France Culture moi !... je lis beaucoup, je m’éduque moi !....Je ne fais pas comme certains qui passent leur vie de retraité au Maroc ou à Marrakech en mangeant des figues sèches et passent tout l’été à ne rien faire que d’user notre soleil et se gominer la peau avec du beurre de karaté,… moi ! », 

Nine :« Tu es bien resté longtemps cette année sur la Croisette,…Toi ? »,

Pernin :« J’y suis allé comme tous les ans… Pour m’occuper de ma mule Noémie, moi !...Colpi je ne peux plus le voir, il ne vient plus à Cannes à ce qu’il paraît… et puis je me suis payé une casquette blanche toute neuve et les chaussures en cuir assorties, il fallait bien les essayer, une paire de chaussures en cuir toute neuve il faut bien la travailler ! »,

Nine :« Oui, et pour les essayer rien de mieux que de choisir le pavé de la Croisette, avec les jolies stars aux seins nus sur la plage,… Pernin ! Tu nous ferais pas une crise de croissance à présent ? »,

Pernin :« La jalousie te fais dire des sottises, Nine, restons en là »,

Lou rénaïre :« Vous n’avez rien compris mes amis, les gens d’église n’en veulent plus du Minuit Chrétien, ils le jugent trop peu religieux, alors en réalité Pernin est allé à Cannes pour nous l’actualiser avec un spécialiste.

Pernin :C’est ça !... Avec un spécialiste….Pas un djidji à la noix ! A Cannes….Il n’y a que des spécialistes !

Nine :« Pernin allez ! Tu nous le chantes à quelle heure ton minuit chrétien redistillé »?

Pernin : ( il ajuste sa casquette, prend la posture du rappeur de la Joliette…et entame le minuit chrétien revisité )  « Si vous insistez !!! »,

 

A genou ! Bientôt minuit à la crécelle

Le  Dieu ! Il va  bientôt arriver !

Arrête ! Eh la guenille, elle a fuit partout

Même le guignol en a plein les nacelles

Va chercher de quoi tout nettoyer !

Le monde entier y va avoir le courroux !

Eh debout ! il nous faut tous chanter à présent

( il fait lever tout ce petit monde )

Noël ! Noël ! Voici le facteur ! (bis)

( Quoi !La madame, le facteur il apporte la bonne nouvelle ! Ta mère !)

Noël ! Noël ! Voici le winner ! (bis)

 

A genou ! Il apporte la bonne nouvelle !

Le  Dieu ! Il est encore au berceau !

Tu as effacé les traces de partout ?

Il nous reste encore les vapeurs !

Tous les mécréants arrivent en caravelle

( c’est pour la rime ! tu peux en caravane, en combi, ou en  mobylette…ou mieux avec la chamelle !.)  

Pour lui présenter les cadeaux

L’agneau a pas suffit, l’enfant il est toujours en pleur !

( ma parole !  le premier cadeau c’est l’agneau, après c’est encore pour la rime ) 

Baisse la tête ! C’est encore le facteur ! (bis)

Baisse la tête ! C’est toujours le winner ! (bis)

 

Le facteur il a cassé la kangoo

Le courrier arrive avec trop de retard

Alors mon frère tu es comme l’esclave !

Apporte le papier à melchior et balthazar

Gaspard eh ! C’est pour le cadeau ! tu es relou !

L’or, la myrre et l’encens seront plus présentables !

A présent viens manger à la table !

( Eh ! C’est pour les 13 desserts ma parole la guenille elle t’a pécou la tipi – la madame elle a rien compris – c’est l’appétit madame ! )

Noël ! Noël ! Rapons tous mes frères ! (bis)

Noël ! Noël ! buvons tous mes frères ! (bis)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau