La Coupo Santo

Toinon : « Revenons à notre coupe de Noël, notre coupe sainte ! »,

Lou renaïre : « Tous ces messages d’espérance pour le bonheur de tous nous font chaud dans le cœur, les lendemains qui chantent mes amis, c’est notre hymne provençal c’est la :

Coupo Santo

Nine : « Comment est né notre hymne provençal ? »,

Toinon : « En 1867, le catalan Victor Balaguer, poète et écrivain, est exilé de son pays.

Lou renaïre : «  …Un poète écrivain et terroriste c’est rare ! »,

Toinon : « rassure toi il n’était que dissident politique et le disait tout haut ce qui lui causa des ennuis avec la justice de son pays, c’est pourquoi les félibres l’accueillent comme un frère. Son exil est de courte durée : il peut quelques mois plus tard retourner en Espagne. En reconnaissance de l’hospitalité provençale, Victor Balaguer offre une coupe aux félibres. Cette coupe inspire Frédéric Mistral qui écrit la même année ce qui deviendra l’hymne du Félibre et de toute la Provence.

La musique est un chant de Noël composé au XVIIème  siècle par Nicolas SABOLY.

Pernin :  « Encore Nicolas, mais il était partout »,

Toinon : «  Cette union entre catalans et provençaux se retrouve aussi dans les couleurs du drapeau sang et or.

Lou renaïre : « J’ai lu que Frédéric Mistral a terminé en 1868, un discours à St Rémy de provence, par ces mots : «  A la Catalogne, nosto sorre ! A l’Espagno, nosta amigo ! A la Franço, nosto maire ! » .Je traduis pour Nine: A la catalogne notre sœur ! A l’Espagne notre amie ! A la France notre mère ! »,

Nine : « Tu ferais croire à tout le monde que je suis née à Paris ! »,

Toinon : « Pour votre connaissance : le Félibrige, l’académie de la langue provençale, est né de sept écrivains et poètes provençaux dont Frédéric Mistral, Théodore Aubanel, Roumanille….le 21 mai 1854 jour de la sainte Estello, à Font Ségugne sur la Commune de Chateauneuf de Gadagne.

Lou branlaïre :  « Mes amis ! Reprenons tous en chœur la Coupo santo »,

 

C’est ainsi que nos amis poing levé, main sur le cœur, entonnèrent l’hymne provençal autour de la fontaine :

 

Premier couplet

Provençau, veci la coupo

Que nous vèn di catalan

A-de-réng beguen en troupo

Lou vin pur de noste plant.

 

Refrain

Coupo Santo

E versanto

Vuejo à plen bord

Vuejo abord

Lis estrambord

E l’anevan di fort !

 

Deuxième couplet

D’un vièi pople fièr e libre

Sian bessai la finicioun ;

E, se toumbon li Felibre

Toumbara nosti nacioun.

Coupo Santo……

 

Dernier couplet

( Celui-ci se chante debout )

Pér la glori dou terraire

Vautre enfin que sias counsènt

Catalan, de liuen, o fraire,

Coumunien toutis ensèn !

Coupo Santo

 

F I N

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau